Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

A9 Ponts sur la Paudèze

/public/images/a9-pontsurpaudeze_schemaNB_1.jpg

Reprise des travaux le 9 avril 2018

 

Les travaux sur les ponts sur la Paudèze reprendront le 9 avril 2018.

En 2018, ils se poursuivront jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Les travaux projetés cette année consistent en :

  • l'excavation des puits bloquants
  • la réfection des caissons de l'ouvrage et renforcement de la structure
  • le renforcement du tablier et remplacement des bordures
  • la réfection de l'étanchéité du tablier
  • la pose d'un nouveau revêtement à faibles immissions sonores
  • le renforcement de la structure des ouvrages

 

Le maintien des voies de circulation dans les deux sens sera garanti pendant toute la durée du chantier.

Seule la mise en place du dispositif du chantier, son démontage et les changements de phase pourront ponctuellement engendrer des restrictions de circulation la nuit.

(Dernière mise à jour : 4 avril 2018)

 


Réfection des ponts sur la Paudèze

Le tronçon autoroutier compris entre la jonction de Lausanne-Vennes et la jonction de Chexbres est l’un des plus anciens du réseau autoroutier suisse. Mis en service en 1974, ce tronçon a exigé la construction de nombreux ouvrages d’art (11 ponts, 4 tunnels, plusieurs murs de soutènement) dont l'âge moyen dépasse aujourd'hui 40 ans. Depuis leur mise en service, des problèmes de structure et de fortes dégradations ont été constatés. Pour des raisons de sécurité et afin de conserver la substance des infrastructures, il est aujourd'hui nécessaire d'intervenir dans les plus brefs délais.

Le tronçon Vennes-Chexbres fera l'objet de travaux d'entretien lourds, appelés UPlaNS, qui débuteront en 2018 pour le premier tronçon. Des mises à l'enquête sont actuellement en cours pour les aménagements.

Les ponts sur la Paudèze doivent être traités de manière anticipée. Leur état ne permet pas de repousser les interventions. Des signes de dégradation avancés sont visibles sur les ouvrages.

Télécharger le PDF de la présentation faite aux riverains le 17 mai 2017 (6.39 mb)